Google Analytics Alternative

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

21/04/2013

Quel(s) score(s) en traumatologie de guerre ?

TraumaScoring.JPG

Clic sur l'image pour accéder à l'information

Enjeux de la psychiatrie militaire en opération

PsyOPEX.JPG

clic sur l'image pour accéder à l'information

| Tags : psychiatrie, ptsd

20/04/2013

Pneumothorax compressif: Comprendre

 

Hémorragie jonctionnelle: Un nouveau dispositif de compression

La prise en charge des hémorragies jonctionnelles est un des enjeux actuels de la chirurgie de guerre. Réaliser une compression artérielle fémorale peut être obtenu manuellement ou bien à l'aide de dispositifs mécaniques. L'utilisation du Combat Ready Clamp (CRoC) fait partie de la doctrine actuelle du TCCC américain. Un produit similaire est proposé: Le Junctionnal Emergency Treatment Tool (JETT). L'intérêt de ce type de dispositifs ne parait pas devoir être limité au préhospitalier. Ils sont en effet utilisés de manière courante à l'hôpital notamment pour comprimer les régions fémorales lors du retrait des dispositifs artériels fémoraux (femostop). Un troisième dispositif compressif vient compléter l'offre: Le SAM junctionnal tourniquet dont l'usage semble plus simple et qui offre surtout l'avantage de réaliser une stabilisation pelvienne. (voir ici sa validation sur cadavre)

Sam Tourniquet.JPG 

hémorragie,jonctionnel,garrot

hémorragie,jonctionnel,garrot

 

 

Cependant malgré tout leur intérêt potentiel aucun de ces produits n'a été vraiment validé 

Coniotomie: Avant tout de bons repères

ConioFinger.jpeg

La réalisation d'une coniotomie en conditions extrêmes n'est pas une chose si aisée que cela. Bien souvent l'opérateur peut être obnubilé par le fait de faire pénétrer un tuyau dans un trou alors que ce qui est important c'est le trou au bon endroit et de taille suffisamment large pour admettre le tuyau. Au final ce qui est FONDAMENTAL c'est donc de prendre ses repères et de vérifier le diamêtre de l'ouverture faite.

C'est ce qu'exprime ce document intéressant et très pratique dont l'un des auteurs est un des inventeurs d'une technqiue de trachéotomie percutanée.

_________________________________________

The first step of the ‘scalpel–finger–tube’ method is to stabilize the larynx with the non-dominant hand, identify the cricothyroid membrane visually and by palpation, and to incise horizontally all the way through skin and cricothyroid membrane into the laryngeal lumen in one motion (Fig. 1).

Fiststep.jpeg

In the emergency situation, neither skin antiseptics nor local anaesthesia are used.Any suitable blade can be used, either on or off the handle. The incision is extended laterally until judgedlarge enough to accommodate the tip of the operator’s gloved little finger, that is, approximately 15 mm. The second step is to remove the scalpel and insert the tip of the operator’s little finger into the incision (Fig. 2), confirming by palpation that the incision has penetratedinto the laryngeal lumen, and that the incision is large enough to accommodate the finger, and therefore, an endotracheal tube.

ScdStep.jpeg

Finally, in the third step, a cuffed oral endotracheal tube is fed through the hole into the trachea, directed somewhat caudally (Fig. 3)

tHIRDsTEP.jpeg

Accéder à la publication

| Tags : airway, coniotomie

14/04/2013

Formation: Intérêt d'un registre

registre,rsa

| Tags : registre, rsa

Brûlés: Les nouvelles tendances militaires

BurnEvol.jpeg

| Tags : brûlure

Brûlés: L'expérience US

OEIOIF Burn.jpeg

| Tags : brûlure

Brûlure: La procédure US

JTTS GuideBurn.jpeg

| Tags : brûlure

Brûlure: OEF/OIF Learned lessons

brûlure

Combat Casualty Care: Lessons Learned from OEF and OIF (2012) 

| Tags : brûlure

Brulure: Une revue des pansements

DIM Brule.jpeg

| Tags : brûlure

Brûlés graves: Flash Conférence SLRF

FlashConf Brule.jpeg

Cliquez sur l'image pour accéder à la conférence

Brûlés: Un point sur le remplissage vasculaire

NewTrendFluidsBurns.jpeg

| Tags : brûlure

Brûlés: Réanimation initiale

Réanimation initiale du brûlé                  

 Benyamina Mourad & Losser Marie-Reine

 Centre de Traitement des Brûlés, Hôpital Cochin

27  rue du Faubourg Saint-Jacques 75679 PARIS Cedex 14

Service d’Anesthésie-Réanimation, Hôpital Saint-Louis,

1 avenue Claude Vellefaux, 75475  PARIS Cedex 10

Lire le document SFAR 

| Tags : brûlure

11/04/2013

PIO: Le Bone Injection Gun

| Tags : intraosseux

06/04/2013

Manuel d'échographie en urgence et soins intensifs

Ce manuel est destiné aux jeunes médecins et aux étudiants qui sollicitent régulièrement la consultation d’un ouvrage pratique pouvant les accompagner lors de leur stage en réanimation. Ce Manuel ne veut être ni un livre de référence exhaustif, ni un livret de recettes. Il veut combiner des bases physiopathologiques simples à des recommandations pratiques utiles en pratique courante. Les informations doivent souvent être complétées par d’autres sources. Ce Manuel sera parfois trop en « franglais » aux yeux de certains. Il n’y a en tout cas aucun effort à trouver la traduction française de sigles et même de mots qui sont largement utilisés dans la littérature, et ainsi passés dans un langage que je qualifierai d’international. J’espère que ce Manuel vous sera utile. Cette deuxième édition a permis certaines améliorations, largement dues aux remarques et critiques, qui sont toujours très appréciées.

Le manuel

Échographie abdomino-pelvienne d’urgence

L’échographie clinique s’est développée en médecine d’urgence depuis plusieurs années pour devenir incontournable. De nombreuses études ont montré son efficacité et son intérêt en médecine d’urgence tant extrahospitalière qu’intrahospitalière. Un transfert progressif de compétences s’est opéré entre les radiologues d’une part, les spécialistes ayant intégré les ultrasons dans leur pratique courante (cardiologues, gynéco-obstétriciens, etc.) d’autre part et les médecins urgentistes. De fait, la question principale d’aujourd’hui n’est plus « pourquoi faire ? », mais « comment faire ? ». Après avoir choisi le bon appareil et la bonne sonde, une des réponses à cette question consiste à choisir des indications et des incidences précises et focalisées répondant à des besoins cliniques et non pas seulement diagnostiques. Répondre, par exemple, aux questions posées par une douleur abdominale implique un raisonnement médical intégrant de nombreuses variables parmi lesquelles certaines peuvent être explorées par l’échographie d’urgence. Il n’est donc pas question, tout du moins dans un premier temps, de rechercher des lésions fines au chevet du malade, mais plutôt de repérer des anomalies directes ou indirectes s’intégrant dans un syndrome plus général.Du fait de la richesse potentielle des informations fournies par une échographieabdominale, une attitude pragmatique est donc la plus adaptée.

L'article

| Tags : échographie