Google Analytics Alternative

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

23/02/2012

Exsufflation à l'aiguille: Le risque est rare mais réel !

Subclavian artery laceration: A serious complication of needle decompression

Riwoe D et all. Emergency Medicine Australasia (2011) 23, 651–653

Un article qui rapporte la survenue d'une dialcération de l'artère sous clavière après exsufflation à l'aiguille par voie antérieure. Les auteurs militent pour la réalisation d'une thoracostomie au doigt par voie latérale ou après repérage échographique sinon l'emploi de repère cutanés préconisés par Wax et coll. qui font appel à la reconnaissance de la fourchette sternale et la ligne médio-thoracique mamelonnaire.

Epaisseur de paroi thoracique: Une de plus qui dit le contraire!

Anterior Versus Lateral Needle Decompression of Tension Pneumothorax: Comparison by Computed Tomography Chest Wall Measurement.

Sanchez LD et all.  Academic Emergency Medicine 2011; 18:1022–1026

Un article qui présente des données qui contredisent le caractère plus épais de la paroi thoracique antérieure versus la paroi latérale, du moins au niveau des repères classiques d'exsufflation/Thoracostomie. La discussion n'est donc pas close. L'intérêt de ce document est aussi d'alerter sur le fait que le recours à de long cathéter peut améliroier le taux de succès d'une exsufflation mais aussi le risque de ponction de structures vasculaires sous jacentes.

paroitho.JPG

Tourniquet: Le point vu du côté US

The Military Emergency Tourniquet Program's Lessons Learned With Devices and Designs

Kragh et all. MILITARY MEDICINE, 176, 10:1144, 2011

Un travail très intéressant qui porte sur l'analyse de 159 garrots après leur emploi. Les trois plus fréquemment rencontrés sont le CAT, le Delfi EMT et le SOFT-T. 119 était encore utilisables. 28 étaient inefficaces, 52 efficaces et pour le reste étaient non analysable.Le plus efficace est le Delfi EMT suivi par le CAT et le SOFT-T. Il n'a pas été identifié de pose de tourniquet à une main. L'efficacité globale du garrot est en partie rapporté à sa largeur. Une explication retneue d'inefficacité est une tension insuffisante du tourniquet avant la torsion. Des bris de barre de torsion du CAT sont observées. D'autres garrots que l'EMT, le CAT et le SOFT-T sont rencontrés: Le Tourniquet RATCHET LBT et les garrots improvisés dont un exemple est présenté ci-après.

Garrot improvisé.JPG

| Tags : tourniquet, garrot

18/02/2012

Exposition répétées: Plus graves ! ou ?

Primary blast survival and injury risk assessment for repeated blast exposures

Panzer MB et all. J Trauma. 2012;72: 454–466.

Les conflits afghnas et irakiens ont vu les personnels des armées occidentales confrontées à de nouvelles modalités d'exposition à des ondes de surpression. Leur caractèes répété est responsable de lésions plus graves. Cet article actualise un certain nombre de données.

Ces quelques diagrammes expriment de manière très claire la relation entre le pic de pressions, sa durée et la répétition sur la survie et les lésions observées.

-------------------------------------------------------

BACKGROUND:

The widespread use of explosives by modern insurgents and terrorists has increased the potential frequency of blast exposure in soldiers and civilians. This growing threat highlights the importance of understanding and evaluating blast injury risk and the increase of injury risk from exposure to repeated blast effects.

METHODS:

Data from more than 3,250 large animal experiments were collected from studies focusing on the effects of blast exposure. The current study uses 2,349 experiments from the data collection for analysis of the primary blast injury and survival risk for both long- and short-duration blasts, including the effects from repeated exposures. A piecewise linear logistic regression was performed on the data to develop survival and injury risk assessment curves.

RESULTS:

New injury risk assessment curves uniting long- and short-duration blasts were developed for incident and reflected pressure measures and were used to evaluate the risk of injury based on blast overpressure, positive-phase duration, and the number of repeated exposures. The risk assessments were derived for three levels of injury severity: nonauditory, pulmonary, and fatality. The analysis showed a marked initial decrease in injury tolerance with each subsequent blast exposure. This effect decreases with increasing number of blast exposures.

CONCLUSIONS:

The new injury risk functions showed good agreement with the existing experimental data and provided a simplified model for primary blast injury risk. This model can be used to predict blast injury or fatality risk for single exposure and repeated exposure cases and has application in modern combat scenarios or in setting occupational health limits.

-------------------------------------------------------

Blast1.JPG

Blast2.JPG

Blast3.JPG

| Tags : blast, explosion

12/02/2012

hypothermie: Isoler le blessé du brancard !

Les phénomènes de conduction ne doivent pas être négligés dans la génèse de l'hypothermie.

 

hypothermie

C'est ce que rappelle la publication suivante:


Assessment of Hypothermia Blankets Using an Advanced Thermal Manikin. 

Rugh JP et All. Conference Paper NREL/CP-540-45888 July 2009

http://www.nrel.gov/vehiclesandfuels/ancillary_loads/pdfs...

hypothermia 3.JPG

| Tags : hypothermie

Hypothermie et couverture chimiques

Assessment of Hypothermia Blankets Using an Advanced Thermal Manikin. 

Rugh JP et All. Conference Paper NREL/CP-540-45888 July 2009

http://www.nrel.gov/vehiclesandfuels/ancillary_loads/pdfs...

 

Elles sont efficaces. Elles ne doivent JAMAIS être placées au contact direct de la peau. 

hypothermia 1.JPG

hypothermia 2.JPG

 

 

| Tags : hypothermie

11/02/2012

Accès intraosseux: La voie humérale

La voie intra-osseuse à privilégier

images?q=tbn:ANd9GcRFr9k5tqoq8DF1X25ZIKp4fgH7o6Fg5JwtASFR6GN4ZtGQaEDMRQ

Lire

HumeralIO 1.JPG

HumeralIO 2.JPG

 
 

Accès intraosseux: Revue

http://ccn.aacnjournals.org/content/31/2/76.full.pdf

05/02/2012

Hypothermie et la méthode de Hibbler

HYpothermie_Comparaison couvertures.JPG

 

 Hypothermie_hibbler.JPG

 

 

 

 

La méthode de hibbler est une méthode de prévention relativement simple faisant appel à la superposition d'au moins deux couvertures réflective +/- une source de chaleur. Le blessé doit être parfaitement emmailloté sans fuite d'air.

 

Il existe peu de littérature concernant la véritable efficacité des divers moyens employés. Le travail présenté par Thomassen et ses associés rappelle que des moyens simples sont aussi efficace que l'emploi de couvertures standards oude bubble Wrapp.

 

La fiche mémento sur l'hypothermie est accessible ici