Google Analytics Alternative

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

17/10/2009

Perfusion intraosseuse

Si la pose d'un cathéter intraosseux est associée à une douleur tolérable, ce n'est pas le cas de la perfusion de solutés par cette voie surtout si le blessé est conscient. La douleur est atténuée mais pas calmée par l'administration de bolus de lidocaïne (Au moins 40 mg soit 4 ml de lidocaïne à 1%), suivie d'une injection lente de 1à ml de sérum physiologique.  Des bolus sont ensuite nécessaire. Il semble que la douleur soit proportionnelle à la pression d'injection. Il semblerait que le recours à la voie humérale soit associée à une douleur moindre.

 

 

 

 

 

| Tags : intraosseux, douleur

La voie humérale pour la perfusion intraosseuse

La tête humérale est probablement la voie de choix pour la pose d'un cathéter intraosseux en condition de combat

| Tags : choc, intraosseux

Le BIG: Emploi

Comment employer le BIG

| Tags : intraosseux, choc

12/08/2009

BIG et son maintien

L'emploi du BIG est intéressant. Cependant il faut savoir que dans la "vrai vie", sa pose est effective dans moins de 70% des cas. Il est particulièrement important de maintenir très fermement le dispositif au moment de l'impact. En effet le ressort qui propulse l'aiguille est comprimé à environ 20kg. Il existe donc un "recul" potentiellement important lors de la mise en oeuvre. Il faut donc appuyer très fortement de façon à ce que l'impact se fasse bien perpendiculairement à l'os.

| Tags : intraosseux, choc

07/12/2008

Au sujet de la perfusion intraosseuse

La perfusion intraosseuse est une alternative majeure à la pose de VVP. On distingue trois types de dispositifs qui peuvent être mis en place sur les principaux sites suivants: Tibia, sternum, tête humérale, crête iliaque, poignet. Les dispositifs manuels sont dérivés des aiguilles de ponction sternale ( trocards de mallarm, aiguile de jamashidi,..). Il existe des aiguiles spécifiquement étudiées pour l'abord vasculaire intraosseux (aiguille COOK de divers modèles, aiguilles VIDACARE EZ-IO). Très employés en pédiatrie ces aiguilles, sont plus difficiles à mettre en place chez l'adulte du moins sur le site tibial à cause de l'épaisseur de la corticale osseuse. Il faut donc privilégier les sites sternaux, iliques et huméraux pour leur pose. Les dispositifs à impact sont censés pallier cet inconvénient. Il existe deux types de dispositifs de ce genre. Le FAST de la société PYNG qui n'est utilisable qu'en sternal. Il est en dotation dans l'armée américaine. Le BIG de la société WAISMED, qui ne doit JAMAIS être utilisé en sternal. Il est en dotation dans l'armée française. Ces deux matériels nécessitent une mise en oeuvre rigoureuse. Leur efficacité est comparable, avec environ moinsde  70% de pose effective en situation réelle. Le BIG nécessite d'être très fortement maintenu lors de la percussion de l'aiguille. Ces aiguilles ( au moins 1 aiguille manuelle type jamshidi et un BIG) sont la base de la technique et doivent être présentes dans le sac de tout personnel santé de role 1. Enfin les dispositifs motorisés, dont il n'existe actuellement qu'un exemplaire (la perceuse EZ-IO de la société VIDACARE). Ce sont les dispositifs les plus efficaces et de loin. Ils vont être mis en place dans chaque poste de secours. Ils sont relativement volumineux et lourds pour faire partie de la composition d'un sac à dos médical standard.

| Tags : choc, intraosseux