Google Analytics Alternative

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

21/03/2013

Immobilisation du rachis: Dès que possible ! Surtout si VBIED

SpinalTITRE.jpeg

J Trauma Acute Care Surg. 2013;74: 1112-1118

Si l'atteinte du rachis cervical était dans les derniers conflits est de l'ordre de 1 à 2%, ce taux est monté à 5-8% dans le conflit irakien. Ceci s'explique par l'émergence d'un nouveau mécanisme d'aggression par IED. La procédure du sauvetage au combat stipule que l'imobilisation du rachis cervical ne doit pas être réalisée sous le feu direct de l'ennemi. La frequence des lésions du rachis dans les combats actuels l'impose cependant dès que blessé et sauveteurs sont à l'abri surtout si il s'agit d'un VBIED. C'est que suggère cette publication édifiante qui porte sur l'analyse des lésions du rachis cervical chez les soldats décédés. 

SpinalABSTRACT.jpeg

| Tags : rachis, balistique

Les commentaires sont fermés.