Google Analytics Alternative

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

01/09/2013

Pneumothorax: Pansement NON OCCLUSIF

Vented versus unvented chest seals for treatment of pneumothorax and prevention of tension pneumothorax in a swine model

Kheirabadi BS et all. J Trauma Acute Care Surg. 2013;75: 150-156

La procédure du sauvetage au combat indique qu'un thorax ouvert ne doit JAMAIS être fermé et qu'un pansement 3 côtés doit être mis en place  pour éviter toute surpression intrathoracique. Ceci diffère du TCCC américain qui recommande l'occlusion de la plaie et la surveillance du blessé à la recherche d'un pneumothorax suffocant. Mais les choses évoluent à la lumière de la remise en question de pratiques pas toujours bien documentées. Le TCCC va proposer le recours non pas à l'emploi d'un pansement 3 côtés consommateur de temps mais à l'utilisation de pansements adhésifs prêts à l'emploi.

L'article présenté montre très clairement l'intérêt de la mise en place de pansement permettant l'évacuation de l'air intrathoracique.

PneumoNonOcclusive.png

Au delà de l'intérêt des dispositifs prêts à l'emploi avec valve de surpression, il y a le problème du choix du modèle. La procédure du sauvetage au combat propose la valve d'asherman, qui doit être considérée comme obsolète car bien qu'efficace, sa capacité d'adhésion à la peau est perfectible. Il semble que les modèles concurrents (Hyfin Vent Chest Seal, SAM chest seal et Sentinel chest seal) proposés par l'industrie aient la même efficacité

Les commentaires sont fermés.