Google Analytics Alternative

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

18/01/2011

Remplissage vasculaire et "Damage Control Resuscitation"

Pour compléter la note précédente, lisez la présentation proposée dans ce lien qui confirme le caractère relativement ténu des bases de certaines pratiques actuelles. Elle positionne le remplissage vasculaire comme un des éléments de la stratégie du "damage control resuscittaion", elle met en avant la prévention de l'hypothermie, elle rappelle les effets antiagrégants des hydroxy-ethylamidons et leur rôle néfastesur la formation du caillot de fibrine, ele rappelle l'intérêt de l'emploi d'antifibrinolytique comme l'acide tanexaminique (Exacyl) chez le traumatisé grave.

En ce qui concerne le sauvetage au combat:

la stratégie est

Perfuser en 20 min 250 ml de sérum salé hypertonique, suivi de 500 ml de macromolécules type VOLUVEN en cas non restauration de la perception du pouls radial et del'amélioration de la vigilence. Utiliser de l’adrénaline titrée IV (1 mg/10 ml ) en injectant ml par ml surtout si le blessé a été soumis à une explosion de forte puissance, dès la pose du second flacon de perfusion.

Réflechissez à

La prise en charge de l'hypothermie

L'emploi de l'exacyl qui est recommandé actuellement pour la prise en charge du polytraumatisé (Etude CRASH 2). Une autre étude confirme un intérêt encore plus important pour la prise en charge des blessés de guerre les plus hémorragiques(Etude Matters).

 

Les commentaires sont fermés.