Google Analytics Alternative

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

26/03/2017

MEDEVAC Sangaris: Du médical avant tout

Évacuations médicales aériennes tactiques et stratégiques en République centrafricaine au cours de l’opération « Sangaris ». Synthèse des onze premiers mois d’opérations

Beylot V. et Al. médecine et armées, 2016, 44, 4, 087-096

-------------------------------------

Un état des lieux intéressants qui n'est pas sans rappeler l'histoire de nos anciens confrontés à l'isolement et à la dureté du climat. Les causes médicales de MEDEVAC en première ligne dont le Paludisme ?, les envenimations scorpioniques, les problèmes dentaires. Les blessures par armes de guerre apparaissent beaucoup moins fréquentes. Le contexte d'intervention: une guerre civile, les élongations et les problèmes climatiques expliquent beaucoup de chose. Une grosse différence l'emploi quasi systématique, hors Bangui, du vecteur aérien pour les medevac, vecteur ldont la mise en oeuvre a pu être optimisé par un centre de coordination dont le rôle est essentiel.

-------------------------------------

Au cours des onze premiers mois de l’opération « Sangaris », 249 évacuations médicales aériennes tactiques et 186 évacuations médicales aériennes stratégiques ont été réalisées. Nous proposons ici une présentation synthétique de ces évacuations. Dans les motifs d’évacuation, la place importante du paludisme (29 % des évacuations tactiques) est un reflet de l’épidémie à laquelle les forces françaises ont été confrontées. Les conditions de déploiement en interposition ont pu amplifier l’impact psychiatrique de cette mission (28 % des évacuations stratégiques) et participer à la réouverture du sas de fin de mission. La place des blessures de guerres (9 % des évacuations tactiques et 13 % des évacuations stratégiques) majoritairement dues à des éclats de grenades reste importante et illustre le risque inhérent à cet engagement.

MEDEVAC Sangaris 1.jpg

 

Enfin, si la chaîne de santé complète déployée au plus proche, en passant notamment par la nomadisation des équipes héliportées, a permis d’assurer un soutien médical de qualité, l’étendue de ce théâtre nous interpelle sur les délais et la catégorisation utilisée lors des évacuations tactiques.

 

| Tags : medevac

Les commentaires sont fermés.