Google Analytics Alternative

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

03/07/2014

Dispositifs laryngés préhospitalier: Prudence !

Prehospital airway management using the laryngeal tube : An emergency department point of view.

Bernardht M. et Al Anaesthesist. 2014 Jul 2. [Epub ahead of print]

Il est proposé d'avoir recours à des dispositifs supra glottique pour la maîtrise de l'abord des voies aériennes en préhospitalier. Si ces dispositifs présentent des avantages avec notamment celui supposé d'une insertion plus simple que l'intubation ces derniers ont également des limites. AInsi l'engouement actuel doit il être tempéré par des inconvénients qui commencent à être décrits. C'est ce que rapporte l'article.

Parmi ceux ci, il y a les mauvais placement avec pour conséquence un défaut de ventilation du patient, un oedème obstructif de langue malgré des temps de pose court inférieur à 45 min et une situation d'intubation difficile, des problèmes d'étanchéité avec dans un cas une insufflation gastrique importante responsable d'un gêne à la ventilation contrôlée, un défaut de protection des voies aériennes avec inhalation du contenu gastrique.

Ce travail illustre donc que le recours aux dispositifs supraglottique ne doit pas être pensé comme une alternative à l'intubation qui permettrait à des opérateurs moins formés de pouvoir réaliser un geste de contrôle des voies aériennes. Il ne remet pas en cause l'intérêt de certains masques notamment les masques laryngés d'intubation qui on toute leur place dans la stratégie de gestion de l'intubation difficile. Enfin en condition de combat on rappelle que les 3 techniques dont la maîtrise doit être parfaite sont la ventilation manuelle, l'intubation oro-trachéale avec ISR et la coniotomie. Ceci est également le positionnement de l'armée israélienne.  On retrouve là, comme avec l'exsufflation des pneumothorax avec des aiguilles de 8 cm en lieu et place des cathéters courants, outre la prudence nécessaire à avoir face à des avantages apparents sans analyses des inconvénients associés.

BACKGROUND:

 

Competence in airway management and maintenance of oxygenation and ventilation represent fundamental skills in emergency medicine. The successful use of laryngeal tubes (LT, LT-D, LTS II) to secure the airway in the prehospital setting has been published in the past. However, some complications can be associated with the use of a laryngeal tube.

METHODS:

In a nonconsecutive case series, problems and complications associated with the use of the laryngeal tube in prehospital emergency medicine as seen by independent observers in the emergency room are presented.

RESULTS:

Various problems and possible complications associated with the use of a laryngeal tube in eight case reports are reported: incorrect placement of the laryngeal tube in the trachea, displacement and/or incorrect placement of the laryngeal tube in the pharynx, tongue and pharyngeal swelling with subsequently difficult laryngoscopy, and inadequate ventilation due to unrecognized airway obstruction and tension pneumothorax.

CONCLUSION:

Although the laryngeal tube is considered to be an effective, safe, and rapidly appropriable supraglottic airway device, it is also associated with adverse effects. In order to prevent tongue swelling, after initial prehospital or in-hospital placement of laryngeal tube and cuff inflation, it is important to adjust and monitor the cuff pressure.

| Tags : airway

Les commentaires sont fermés.