Google Analytics Alternative

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

03/03/2013

Mieux voir pour mieux intuber. Un moyen simple surtout si on débute

Retrograde Light-guided Laryngoscopy for Tracheal Intubation. Clinical Practice and Comparison with Conventional Direct Laryngoscopy

Anesthesiology 2013; 118:XXX–XXX doi: 10.1097/ALN.0b013e31828877c0.

L'intubation orotrachéale nécessite un apprentissage réel. Une cinquantaine de procédures réussies sont nécessaires pour pouvoir considérer avoir la maîtrise de ce geste. De nombreux dispositifs permettent d'augmenter le taux de réussite (bougie, stylets lumineux, dispositifs laryngés, fibroscopie, vidéolaryngoscope). Ces dernières sont cependant onéreuses et pas forcément toujours disponibles. L'illumination transtrachéale et rétrograde du plan glottique pourrait avoir une certaine utilité en améliorant la visualisation de l'orifice glottique.

--------

Compared with DL, the success rate was greater in the RLGL group for all five intubations (72% vs. 47%; rate difference, 25%; 95% CI [11.84–38.16%], P < 0.001). This was associated with a shorter time to glottic exposure (median [25th and 75th percentile]; 27 [15; 42] vs. 45 [30; 73] s, P < 0.001), shorter intubation time (66 [44; 120] vs. 120 [69; 120] s, P < 0.001), and decreased throat soreness (mean ± SD; visual analog scale, 2.1 ± 0.9 vs. 3.7 ± 1.0 cm, P = 0.001) in the RLGL group compared to the DL group.

--------

EclairageRetro.jpeg

| Tags : intubation, airway

Les commentaires sont fermés.