Google Analytics Alternative

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

10/03/2012

Garrot abdominal ?

L'arrêt des hémorragies lors de la prise en charge préhospitalière d'un traumatisme jonctionnel est particulièrement difficile. Nos amis anglais proposent une stratégie de prise en charge. Pendant la guerre du viet-nam les américains avaient recours au pantalon anti-choc dont il existe de nombreuses variantes (1) et dont l'utilité est très discutée en traumatologie civile (2). La mortalité des blessés notamment abdominaux antérieur serait accrue par le recours au PAC (3). Une autre critique est la complexité de sa mise en oeuvre. 

Récemment un dispositif appelé CROC a été présenté. Il permet de réaliser un point de compression en région ilio-inguinale. Bien qu'aucune étude n'ait été publiée, le Comité du TCCC a validé son emploi au combat.

Un autre dispositif de compression abdominale cette fois est présenté. Le tourniquet abdominal aortique (The Abdominal Aortic Tourniquet - AAT™) a pour objectif de réduire le saignement par une compression des structures vasculaires intra-abdominales.

AAT.JPG 

Il existe une documentation expérimentale pour son emploi dont le principe se rapproche du pantalon anti-choc mais dont la simplicité d'emploi semble être sans commune mesure autorisant son emploi en environnement exigu notamment en hélicoptère (?). A suivre

 

Les commentaires sont fermés.