Google Analytics Alternative

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

11/12/2010

Réduire l'hémorragie: IL FAUT ADMINISTRER DE L'EXACYL

Le consensus européen sur la prise en charge des hémorragies de cause traumatique évoque le recours à l'acide tranexaminique. L'exacyl a largement démontré son efficacité comme moyen pharmacologique d’épargne sanguine péri-opératoire. Son intérêt en traumatologie n'était pas jusqu'à présent bien documenté. L'étude Crash 2 publiée dans le lancet apporte un éclairage nouveau. 

Effects of tranexamic acid on death, vascular occlusive events, and blood transfusion in trauma patients with signifi cant haemorrhage (CRASH-2): a randomised, placebo-controlled trial

June 15, 2010 DOI:10.1016/S0140-6736(10)60835-5

10 096 patients were allocated to tranexamic acid and 10 115 to placebo, of whom 10 060 and 10 067, respectively, were analysed. All-cause mortality was significantly reduced with tranexamic acid (1463 [14·5%] tranexamic acid group vs 1613 [16·0%] placebo group; relative risk 0·91, 95% CI 0·85–0·97; p=0·0035). The risk of death due to bleeding was  significantly reduced (489 [4·9%] vs 574 [5·7%]; relative risk 0·85, 95% CI 0·76–0·96; p=0·0077). 

Il n'existe pas de protocole d'emploi bien formalisé. Dans l'étude crash 2, une dose de charge de 1 g est administrée en 10 minutes, suivie d'un entretien de 1 g perfusé en 08 h. De faibles posologies seraient efficaces. Certains proposent le régime suivant: bolus IV de 10 mg.kg-1 suivi d’une perfusion continue de 1 mg.kg-1 .h-1. Ce médicament est disponible en dotation. 

Pour en savoir plus  1  et  2  et  3 

Les commentaires sont fermés.