Google Analytics Alternative

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

11/12/2010

Association Hypersalé et HEA: Plus d'arythmies ?

Ce travail expérimental chez le rat attire l'attention sur les effets pro-arythmogènes de l'association HEA-Hypersalé. Ces effets seraient responsables d'une mortalité plus élevée en cas de choc hémorragique. 

Small volume7.5% NaCl with 6% dextran-70 or  6% and 10% hetastarch are associated with arrhythmias and death after 60 minutes of severe hemorrhagic shock in the rat  in vivo

 

Letson H et all. DOI:10.1097/TA.0b013e3181e99c63

 

Conclusions:

Small volumes of 7.5% NaCl led to fewer arrhythmias and a 2.6 times survival benefit over untreated rats, and a partial resuscitation of MAP into the “permissive range.” Dextran-70 or HES in 7.5% NaCl were proarrhythmic and HES led to increased mortality(p  0.05). Because optimal heart function is critical for successful resuscitation, care should be exercised when using dextran-70 or 6 and 10% HESin small volume hypertonic saline solutions for early hypotensive resuscitation.

HESvsSale.JPG

Commentaires

La stratégie de remplissage vasculaire en conditions de combat est d'initier ce dernier dès que le pouls radial n'est pas perçu et associé à une anomalie de la conscience. Il faut utiliser un soluté salé pur à 7,5% administré en 20 minutes, suivi en cas d'inefficacité de 500 ml d'HEA type  et à défaut d'un second soluté hypersalé à 7,5%. Le recours à l'administration d'adrénaline titrée est requis dès la perfusion de la seconde poche.

Cette stratégie résulte d'un compromis entre ce qui est possible en condition tactique et l'état de l'art et des recommandations.

Approfondir

1. La RPC de la SFAR (de1997, un peu ancienne)

2. Les recommandations anglaises

3. Les recommandations américaines

4. Les recommandations européennes pour la prise en charge du traumatisé sévère

 

Les commentaires sont fermés.