Google Analytics Alternative

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

05/10/2010

Matrice de saisie du registre des actes

Le progrès dans la prise en charge des blessés en général et des blessés de guerre en particulier passe par une meilleure connaissance de ces blessures et de la façon dont elles sont traitées, notamment au début. Le dossier médical de ces blessés est souvent difficile à récupérer et nʼest en général pas utile pour connaître les circonstances précises du début de la prise en charge. Il est alors difficile de reconnaître et de valoriser votre travail.

Ce registre se propose de vous aider à recueillir ces données pour enfin savoir précisément ce qui est fait et dans quelles conditions, à lʼavant. Les fiches qui constituent ce registre sont à remplir après lʼévacuation du blessé, ou au retour à votre base quand vous recomplétez votre trousse par exemple. Il sʼagit de le faire quand cʼest encore frais dans votre mémoire. Ce nʼest pas un contrôle de votre activité ni de la manière dont vous avez travaillé. Il s'agit dʼun travail scientifique qui vise à recueillir en toute objectivité ce qui est fait quand les équipes de terrain sont confrontées à la prise en charge dʼun blessé. Quant à savoir ce quʼil faut remplir, soyez simples : ne remplissez pas de fiche sʼil sʼagit dʼun malade, même grave, remplissez une fiche sʼil sʼagit dʼune blessure. Même sʼil ne sʼagit pas dʼun blessé de guerre, précisez alors quʼil sʼagit dʼun accident. Nʼayez pas peur de trop remplir, si vous avez un doute remplissez une fiche, nous verrons après si nous en tenons compte. A lʼextrême, si dans votre registre, il nʼy a que des fiches concernant des blessures bénignes arrivées en sport ou à lʼentraînement, cʼest une information importante à mettre en évidence. A lʼinverse, vous pouvez aussi remplir une fiche si votre blessé était mort dʼemblée, il y a une rubrique spéciale. N'hésitez pas à commencer à remplir une fiche même si vous nʼavez pas tous les renseignements. Il vaut mieux une fiche incomplète que pas de fiche alors quʼil y avait un blessé.

Cette fiche ne doit pas suivre le blessé, elle reste dans votre registre et sʼajoute aux autres au fur et à mesure de votre activité pour en garder la mémoire. A la fin de votre mission ce registre servira en premier lieu à vous aider à valoriser votre activité en vous donnant les données nécessaires pour établir les statistiques du rapport de fin de mission. Ce registre est le vôtre, vous lʼemmenez à la fin de la mission. Il est aussi un support de formation et un outil de débriefing. Enfin faites en parvenir une copie au CITERA de Lyon qui collige les données pour adapter la formation des équipes qui vous relèveront. 

Mode d'emploi de la fiche de saisie RSA

FT_saisie  RSA

| Tags : rsa, registre

Les commentaires sont fermés.