Google Analytics Alternative

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

27/11/2018

Adolphe Diagne

40472904_10217282379835926_7728536290416656384_n.jpg?_nc_cat=105&_nc_ht=scontent-cdg2-1.xx&oh=f08cd32e7c3e5d1f1ba51d822ee5fda5&oe=5C6F3DA8

Adolphe Diagne est né le 17 octobre 1907 à Paris. Son père est un homme politique français d'origine sénégalaise. Il entre en 1927 à l'école principale du Service de Santé de la Marine et des troupes coloniales. Il obtient son doctorat et sert comme médecin-lieutenant dans les troupes coloniales en Mauritanie. Promu médecin-capitaine en 1936, il est affecté au Sénégal puis au Tchad.

Le 26 août 1940, lors du ralliement du Tchad auquel il participe activement, il s'engage dans les Forces françaises libres à Fort Lamy et participe à l'ensemble des combats de la seconde guerre mondiale. Compagnon de la libération, Il termine la guerre avec le grade de médecin-commandant. En 1946, il fut nommé médecin-chef au service d’Hygiène de Dakar, puis promu médecin-lieutenant-colonel en 1949. Il devint ensuite premier conseiller du du haut-commissaire auprès de la République du Sénégal en 1959 et, enfin, chargé de mission auprès du ministre de la Coopération en 1962. Il a occupé des postes à haute responsabilité au sein du SSA avant d'être nommé inspecteur du Service de Santé pour l'Armée de Terre en 1969.

Adolphe Diagne est décédé le 28 février 1985 à l'hôpital du val de Grâce à Paris. Il est inhumé à Lourmarin (Vaucluse).

  • Commandeur de la Légion d'Honneur
  • Compagnon de la Libération - décret du 18 janvier 1946
  • Grand Officier de l'Ordre National du Mérite
  • Croix de guerre 39/45 (3 citations)
  • Médaille de la Résistance avec Rosette
  • Médaille Coloniale avec agrafes "AFL", "Fezzan"
  • Médaille Commémorative 39/45 avec agrafe "Afrique-Libération"
  • Officier de la Santé Publique
  • Officier de l'Etoile Noire du Bénin
  • Officier de l'Etoile Noire d'Anjouan

Les commentaires sont fermés.