Google Analytics Alternative

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

14/08/2012

Evasan hélico: Bien mieux avec du personnel compétent !

Impact of critical careYtrained flight paramedics on casualty survival during helicopter evacuation in the current war in Afghanistan
Mabry RL et all. J Trauma Acute Care Surg. 2012;73: S32YS37

On présente toujours les évacuations aériennes par hélicoptères conduites par les US comme très peu médicalisées du fait des compétences très limitées des combat medics habituellement embarqués.

Il faut réviser cette opinion, car outre le fait que le combat medic US peut être un vrai professionnel de l'urgence ( dès lors qu'il est EMT-P voire I, encore plus si il appartient à une unité comme le 75ème ranger ou les seals). C'est aussi le cas des médicalisations conduites par les unités qui dépendent de la garde nationale. Cette dernière semble en effet appliquer des standards civils armant ses hélicoptères d'au moins deux personnels flight medic dont l'un de niveau EMT-P, formés spécifiquement  et disposant d'une expérience professionnelle en médecine d'urgence de plus de 9 ans, et son binome de formation plus basique.

Une telle manière de procéder permet de réduire la mortalité à 48h des blessés transportés qui passe de 15% pour les blessés transportés par l'army à 8% pour les blessés transportés dans les hélicoptères de la garde nationale.

Image 5.jpg

Image 6.jpg

On voit là finalement l'esquisse d'une convergence enre nos modalités de transport de blessés, celles des anglais qui mettent en oeuvre les MERT-Enhanced et la garde nationale US.

Une exigence: Des professionnels expérimentés de l'urgence doivent être dans les vecteurs d'EVASAN, ce d'autant que les délais de transport sont longs supérieurs à 30 min.

Les commentaires sont fermés.